Nordics Islands Adventure Race
11 août 2018
Une fonction « liste d’attente »
8 octobre 2018

FFA : ce qui change pour les organisateurs et les coureurs au 1er novembre 2018

Comme chaque année en début de saison, la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) met à jour son manuel pratique de l’organisateur ainsi que la réglementation des manifestations de courses hors stade. Les changements sont à prendre en compte à partir du 1er novembre 2018. Si vous organisez une course en septembre, vous n’avez pas à vous inquiéter de ces changements ! Nous allons vous présenter quelques points qui ont changés cette année, nous vous invitons bien entendu à lire ce règlement complet, surtout si vous organisez une course. 

Edit 27/12/2018 : un point sur la licence FFTRI en 2019. Valide ou pas valide pour participer à un trail ?
Pour savoir quels sont les licences autorisées ainsi que le type de certificat médical valide en 2019 , nous vous invitons à consulter cet article – > adeorun.com/blog/conseils-organisateurs/certificat-medical-et-licences

ADEORUN obtient l’agrément de la FFA

C’est une excellente nouvelle qui nous est parvenue cet été du siège de la FFA. Adeorun est maintenant une solution référencée dans les prestataires agréés FFA pour l’inscription en ligne. Cela va nous permettre d’apporter de nombreuses améliorations sur notre plateforme !

Le certificat médical

Pas de changement, mais nous en profitons pour faire un rappel : le certificat médical est bien valable 3 ans mais pas dans le cadre de l’inscription à une manifestation sportive. Votre certificat médical est valable 3 ans uniquement dans le cadre d’un renouvellement de licence (à fournir à votre club avec un questionnaire de santé).

En tant qu’organisateur : vous pouvez accepter les certificats médicaux (ou une copie) d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition.

En tant que coureur, si vous savez que vous allez faire du sport d’une autre fédération (ex : vous êtes triathlète et vous voulez faire aussi du trail ou une course à obstacles), pensez en début de saison à demander aussi à votre médecin à un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition.

Pour savoir quels sont les licences autorisées ainsi que le type de certificat médical valide en 2019 , nous vous invitons à consulter cet article – > adeorun.com/blog/conseils-organisateurs/certificat-medical-et-licences

La licence sportive

Gros changement pour les coureurs et les organisateurs ! Avant, les licenciés FFCO, FFTRI ou FFPM étaient dispensés de la présentation d’un certificat médical pour s’inscrire à une course. Le fait d’être licencié FFCO (course d’orientation), FFTRI (triathlon) ou FFPM (pentathlon moderne) permettait aux athlètes de s’inscrire sur une course en présentant leur licence, au même titre que les licenciés FFA. C’est terminé.

Edit 27/12/2018 : un point sur la licence FFTRI en 2019. Valide ou pas valide pour participer à un trail ?
Pour savoir quels sont les licences autorisées ainsi que le type de certificat médical valide en 2019 , nous vous invitons à consulter cet article – > adeorun.com/blog/conseils-organisateurs/certificat-medical-et-licences

En tant qu’organisateur

vous ne pourrez plus accepter que :

  • le certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition. Aucun autre document ne peut être accepté pour attester de la possession du certificat médical.
  • la licence FFA (plus précisément licence Athlé Compétition, Athlé Entreprise, Athlé running délivrée par la FFA, ou d’un « Pass’ J’aime Courir » délivré par la FFA.  Attention : les autres licences délivrées par la FFA (Santé, Encadrement et Découverte ne sont pas acceptées)
  • une licence sportive délivrée par une fédération uniquement agréée, sur laquelle doit apparaître, par tous moyens, la non contre- indication à la pratique du sport en compétition, de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition. On parle ici par exemple de la licence UFOLEP. Attention en tant que coureur, en général le sport est indiqué au dos de la licence, donc si vous envoyez votre licence à l’organisateur, pensez à scanner le recto et le verso.

Télécharger la réglementation des manifestations running de 2019

En tant que coureur

Si vous êtes habitués à vous inscrire sur des courses hors stades type course sur route ou course nature, vous devrez en fonction joindre à l’organisateur une licence ou un certificat médical. Nous allons donc mettre à jour au 1er novembre notre liste des licences autorisées sur une course.

  • Si vous êtes licencié FFA : vous présentez votre licence au moment de l’inscription
  • Si vous êtes licencié UFOLEP : votre licence est acceptée uniquement si il apparaît au dos « athlétisme en compétition » ou « course à pied en compétition »
  • Si vous êtes licencié FFCO : vous devez présenter un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition
  • Si vous êtes licencié FFTRI : vous devez présenter un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition
  • Si vous êtes licencié FFPM :  vous devez présenter un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition
  • Si vous êtes licencié football, natation, rugby, curling, water polo ou tout autre sport :  vous devez présenter un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition, datant de moins de un an à la date de la compétition

Ce qui change aussi dans la réglementation :

  • Le titre du livret : on passe de « réglementation des manifestations hors-stade » à « réglementation des manifestations de running ».
  • L’ajout de la définition des courses en milieu naturel à la place de « course de nature« .  Il y a une clarification sur ce qu’est le trail et ses distances (trail court, trail, ultra trail)
  • La clarification du processus de demandes d’autorisation (page 8). Par exemple, on y explique quelles sont les démarches à faire si la course est organisée sur une seule commune ou sur plusieurs communes, mais aussi sur les démarches à faire auprès de la FFA.
  • L’ajout d’un point sur le port du dossard : « Pour l’ensemble des courses, le port du dossard est obligatoire. Il doit être porté Lisiblement sur la poitrine et maintenu par 4 épingles. Les ceintures dossards de triathlon sont interdites« .

Edit 01 février 2019 : Dans l’attente d’une prochaine rédaction du texte se rapportant aux dossards, je tiens à vous informer que la suppression de l’interdiction du porte dossard a été actée par le comité directeur de la Fédération Française d’Athlétisme du 25 janvier dernier.

  • L’ajout d’un point sur la différenciation homme /femme au niveau des dossards : « Les dossards des hommes et femmes seront distinctifs (couleurs différentes de préférence)« 
  • Comme chaque année, les distances maximales par catégories sont mises à jour : retrouvez ici le simulateur pour vérifier les distances autorisées en fonction de l’âge

 

Télécharger la réglementation des manifestations running de 2019

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile !

Appréciation / 5. Nombre de vote :

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Jérémy Vaucher
Jérémy Vaucher
Entre courir et écrire, mon cœur balance. D'ailleurs c'est souvent quand je cours que je pense à ce que je vais écrire : en général ce sont des tutoriels pour les coureurs, des tests de matériel ou des astuces pour aider l'organisateur à mieux organiser son trail, raid multisports ou tout autre type d'événement.

6 Comments

  1. alama alain dit :

    Bonjour Jeremy Faucher, Un retour de la réglementation FFA , a partir du 1er Novembre les triathletes qui utilise leur licence de l’année 2018 ne pourront être inscrit au compétition de course à pied sauf avec un CERTIFICAT mentionnant CAP EN COMPÉTITION … Il faudrait que sur la licence soit noté CAP EN COMPETITION… Mais? vous pouvez vous inscrire avec votre licence fftri 2019, la mention « CERTIFICAT MÉDICAL : Compétition » a été remplacée par « NON CONTRE-INDICATION À LA PRATIQUE DU SPORT EN COMPÉTITION » le règlement FFA précise que la mention « NON CONTRE-INDICATION À LA PRATIQUE DU SPORT EN COMPÉTITION » est satisfaisante.

  2. andy dit :

    « D’ores et déjà, la FFA a décidé d’accepter la licence F.F.TRI. jusqu’à la fin de l’année 2018. Nous continuons à travailler avec la FFA et le Ministère des sports afin de trouver une solution pour l’année 2019. »

    https://www.fftri.com/actualite/informations-pratiques-courses-hors-stades-pass-itu/

  3. Hollande dit :

    Merci la FFA pour votre politique sur les certificats médicaux
    Je suis triathlete donc avec une licence FFTRi, (triathlon).
    Je constate que les raisons du refus d’acceptation des licences FFTRI en 2019 ne sont pas communiquées.
    Sans doute ne sont-elles pas faciles à présenter.
    En effet, il me semble que l’intérêt commun n’est ici pas pris en compte. Car outre la perte de temps à refaire un certificat tous les ans, cela revient à faire supporter le coût de cet acte à la Sécurité Sociale.
    La validité pour trois ans des certificats médicales sous certaines conditions n’avait-elle pas été instaurée pour éviter cette dépense excessive supportée par la communauté (cad vous et moi lorsque nous subissons les prélèvements sociaux)
    Est-ce vraiment raisonnable à l’époque du mouvement des gilets jaunes et alors que
    que la France vient d’être consacré champion d’Europe des prélèvements fiscaux et sociaux ?

    Aussi, j’invite toutes les personnes responsables de cette situation à réviser rapidement leur position et à s’entendre pour éviter cette gabegie.

    En attendant à titre personnel, je boycotterai les épreuves de running, de vélo ou de natation qui refuseront ma licence FFTRI en 2019 comme preuve de certificat médical.

    J’invite les autres licenciés, FFTRI ou non, qui seront dans la même situation à faire de même.
    Peut-être qu’en cas d’hémorragie du nombre d’inscrits, les organisateurs de courses populaires sauront rapidement vous faire entendre avec la bénédiction du ministre des sports, de celui de la santé et de celui des comptes publics.

  4. Hollande dit :

    Bonjour,

    Je suis triathlete donc avec une licence FFTRi, ( triathlon). Je constate que les raisons du refus d’acceptation des licences FFTRI en 2019 ne sont pas clairement mentionnées dans la communication de la FFA.

    Sans doute ne sont-elles pas faciles à présenter.
    En effet, il me semble que l’intérêt commun n’est ici pas pris en compte. Car outre la perte de temps à refaire un certificat tous les ans, cela revient à faire supporter le coût de cet acte à la Sécurité Sociale.

    La validité pour trois ans des certificats médicales sous certaines conditions n’avait-elle pas été instaurée pour éviter cette dépense inutile supportée par la communauté (cad vous et moi lorsque nous subissons les prélèvements sociaux)

    Est-ce vraiment raisonnable à l’époque du mouvement des gilets jaunes et alors que
    que la France vient d’être consacrée champion d’Europe des prélèvements fiscaux et sociaux ?
    Aussi, j’invite les fédérations concernées à réviser rapidement leur politique et à s’entendre pour éviter cette gabegie.

    En attendant à titre personnel en 2019, je boycotterai les épreuves de running, de vélo ou de natation qui refuseront ma licence FFTRI comme preuve de certificat médical. J’invite les autres licenciés, FFTRI ou non, qui seront dans la même situation que moi, à faire de même.
    Peut-être qu’en cas d’hémorragie du nombre d’inscrits, les organisateurs de courses à pied hors stade trouverons rapidement une solution avec la bénédiction du ministre des sports, de celui de la santé et surtout celui des comptes publics.

  5. RENÉ Bernard dit :

    Je ne suis absolument pas d’accord avec votre interprétation de la réglementation concernant le certificat médical. Ce document est devenu un document unique. Il n’existe plus de certificat valable uniquement pour l’athlétisme ou le foot ou le rugby….le médecin établit un certificat d’aptitude a la pratique sportive en général. Il peut cependant exclure des pratiques qu’il contre indique a son patient. « Apte a la pratique sportive a l’exception des sports de combat  » par exemple. Alors une bonne fois pour toute que les médecins et les fédérations se mettent à jour.

    • Bonjour René

      Vous avez en partie raison, ça serait bien que tout le monde délivre des certificats médicaux de non contre indication au sport en compétition. Mais le règlement FFA mentionne encore l’absence de contre indication à la pratique de l’athlétisme en compétition ou course à pied en compétition.

      Je vous copie colle l’extrait du règlement de cette année, avec la partie intéressante en gras

      4 – CERTIFICAT MEDICAL ET LICENCE
      Toute participation à une compétition est soumise à la présentation obligatoire par les
      participants à l’organisateur :
      • d’une licence Athlé Compétition, Athlé Entreprise, Athlé running délivrée par la FFA, ou
      d’un « Pass’ J’aime Courir » délivré par la FFA et complété par le médecin, en cours
      de validité à la date de la manifestation. (Attention : les autres licences délivrées
      par la FFA (Santé, Encadrement et Découverte ne sont pas acceptées) ;
      • ou d’une licence sportive, en cours de validité à la date de la manifestation, délivrée
      par une fédération uniquement agréée, sur laquelle doit apparaître, par tous moyens,
      la non contre- indication à la pratique du sport en compétition, de l’Athlétisme en
      compétition ou de la course à pied en compétition ;
      ou d’un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du sport en
      compétition ou de l’Athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition,
      datant de moins de un an à la date de la compétition, ou de sa copie
      . Aucun autre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *