Les meilleurs calendriers pour référencer sa course
20 juillet 2016
La VO² 3D : une CO en forêt de l’Isle-Adam
30 août 2016

Un certificat médical valable 3 ans !

C’est un petit pas pour l’Homme qui fait les lois, mais un grand pas pour l’Homme dans ses baskets. Il y a quelques semaines, nous avions ouvert le débat autour de la galère du certificat médical en France et voici qu’en ce 26 août 2016, une bonne nouvelle vient réjouir tous les sportifs qui s’apprêtent à faire leur rentrée sportive : le certificat médical dans le cadre du sport loisir ou de compétition devient maintenant valable 3 ans, au lieu d’un an.. Analysons ensemble cette nouvelle mesure lancée par Patrick Kanner, le ministre des Sports et voyons ce que qu’elle pourrait apporter de bien aux coureurs, aux clubs et aux organisateurs de manifestations sportives.

Avant : un certificat de non contre-indication valable un an, pour un sport

Si vous souhaitiez faire de la pelote basque en club, il fallait vous rendre chez votre médecin, passer des examens et que celui-ci vous fournisse en main propre un certificat de non contre indication de la pratique de la pelote basque en compétition. Même chose si vous décidez de faire un 10 km (un certificat médical de non contre indication à la pratique de la course à pied), et même chose pour toutes les disciplines que vous auriez été susceptibles de pratiquer pendant l’année. Si vous êtes un sportif complet qui aime toucher un peu à tout, vous pouvez très vite monter à 3 ou 4 certificats médicaux, à renouveler chaque année.

auscultation

Même « sanction » pour les licenciés d’un club au moment du renouvellement : chaque année, il fallait penser à renouveler son certificat médical, une vraie galère pour le sportif mais aussi pour le secrétaire de l’association en charge de la vérification et création de licence. Pire encore, une vraie galère pour un organisateur de course !! Vous l’aurez compris, le certificat médical sous cette forme pouvait même devenir un frein à la pratique sportive !!!

certif-competition

Maintenant : un certificat de non contre-indication valable jusqu’à 3 ans

Un décret (n° 2016-1157) a été publié le 24 août 2016 et traite du certificat médical, attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du sport. Nous allons vous proposer ci-dessous un résumé et notre interprétation mais vous pouvez d’ores et déjà en prendre connaissance sur Légifrance. Cette nouvelle mesure tend à lever un maximum de frein et donc encourager le plus grand nombre à pratiquer une activité physique et sportive, voyons pourquoi.

Dans le cadre d’une prise de licence

Le licencié devra présenter un certificat médical, et cela semble bien normal.

Dans le cadre d’un renouvellement de licence

Le certificat ne sera exigé qu’une fois tous les trois ans (au lieu d’une fois par an jusqu’à présent). Les années intermédiaires, le licencié devra remplir un questionnaire de santé. Il semblerait donc que l’on cherche à responsabiliser le coureur, en lui permettant de déceler par lui-même d’éventuels facteurs de risques qui nécessiteraient dans ce cas une visite médical annuelle. Entre ces 3 années, ce sera donc au coureur d’attester auprès de la fédération qu’il se considère comme apte.

certificat-sport

Validité pour un sport ou plusieurs sports ?

Avec ce nouveau décret, le certificat médical vaut maintenant pour la pratique du sport en général et non pour une seule discipline comme c’était le cas jusqu’à présent. Ainsi, nous comprenons par là qu’un coureur d’orientation pourra faire un 10 km sans licence FFA et sans certificat médical de non contre indication à la pratique de la course à pied en compétition. Un raideur pourra faire du Run and bike, un footballeur pourra faire une course à obstacles etc etc..

Une révolution pour les organisateurs de manifestations sportives ?

Est-ce la révolution qui va grandement soulager les organisateurs de course ? Grâce à cette mesure, un organisateur de trail ou d’une course sur route pourra t-il accepter « Monsieur tout le monde » à condition qu’il ait un certificat médical de non contre indication au sport (ou un certificat médical pour plusieurs sports) ? Finies les grosses suées ou les éternels bras de fer avec les participants à cause des certificats médicaux non valides ?

On peut facilement imaginer aussi que cette mesure encouragera la participation à des manifestations populaires qui touchent différents horizons de sportifs, comme la course à pied ou les raids. Finie l’obligation de débourser le prix d’une consultation pour obtenir son certificat médical de non contre indication spécifique au sport pour s’inscrire ? Donc, il n’y a plus aucune raison pour que le sportif sans scrupule soit encouragé à faire un faux certificat médical ? Nous avons bien l’impression que oui à travers ce décret ! Mais en réalité, rien n’est clairement spécifié au sujet des manifestations ponctuelles de ce type, attendons les réponses du ministère avant de nous emballer (notez aussi que certaines disciplines jugées à risque ne sont pas exemptées, comme la pratique du parachutisme, de la plongée, de l’alpinisme etc….)

N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire, nous tiendrons ce billet à jour suite à l’application du décret (1er septembre 2016). En attendant, sur Adeorun, l’organisateur peut toujours gérer les certificats médicaux et les licences, et sélectionner l’état et la raison d’invalidité d’un certificat médical, pour en informer le participant.

Le décret n° 2016-1157 du 24 août 2016
decret

Jérémy Vaucher
Jérémy Vaucher
Entre courir et écrire, mon cœur balance. D'ailleurs c'est souvent quand je cours que je pense à ce que je vais écrire : en général ce sont des tutoriels pour les coureurs, des tests de matériel ou des astuces pour aider l'organisateur à mieux organiser son trail, raid multisports ou tout autre type d'événement.

6 Comments

  1. Julien dit :

    Enfin, Alleluya etc etc…c’est le top depuis le temps qu’on attendait cela !!

  2. Simon dit :

    A vérifier mais c’est en application au 1er juillet 2017…

  3. Vincent BERGER dit :

    Oui c’est incontestable mais faut-il encore avoir la garantie de sa réalisation et des examens pratiqués. Monbilansportsanté développée par les CHU de Nancy, de Rennes et l’INSEP apporte une réponse importante pour accompagner les médecins dans cette tâche et leur donner les moyens d’en définir les limites !

    A découvrir et à faire partager à votre médecin.

    Application gratuite et soumise à l’agrément du Conseil National de l’Ordre des Médecins

  4. zab dit :

    Bonjour, la visite médicale pour rédiger le certificat est-elle une visite à 23€ remboursée ? Une à un tarif moindre, non remboursée ? Ou cela est-il possible qu’un médecin escroque 40€ à un étudiant pour lui prendre la tension et signer le papier ? Que dit la loi ?

  5. dumont dit :

    le certificat medical sera valable 3 ans si la personne est licencié dans un club affilié sinon elle ne sera valable que 1 an comme avant si non licencié !

    A la lecture de ce communiqué, une interrogation demeurait concernant la durée de validité du certificat médical exigé à chaque inscription à une course, par un coureur non licencié. Renseignement pris auprès du Ministère, la réforme ne concerne pas cette catégorie de sportifs. Les coureurs non licenciés sont donc toujours obligés de disposer d’un certificat médical de moins d’un an pour s’inscrire à une compétition, « pour le moment », nous a-t-on précisé. Voilà en tout cas un argument de plus en faveur de la licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *