Faire une carte de course d’orientation : carte de base
12 avril 2010
Les symboles et les couleurs sur une carte de CO
2 mars 2011

Faire une carte de course d’orientation : les relevés

5
(2)

Dans un tutoriel précédent, nous avons vu ensemble comment concevoir la base de la carte (chemins et relief) grâce à différents outils gratuits que nous avons trouvé en ligne. Il va maintenant falloir vous rendre sur le terrain pour la suite, afin de vérifier les chemins, représenter la végétation et dessiner les éléments

Nous vous rappelons que ce tutoriel s’adresse vraiment aux débutants en cartographie, nous n’aurons pas la prétention de vous apprendre à faire une carte de CO de compétition en deux tutoriels.

En partant faire vos relevés sur le terrain, vous devrez :

  • Vérifier les chemins et les différencier. Sur une carte de course d’orientation, il y a plusieurs types de chemins (chemins carrossables, traces d’animaux, sentiers, layons, routes…).
  • Placer la végétation. C’est une information très importante pour le coureur car cela va lui donner une idée sur la vitesse de déplacement. Plus une zone sera dense et sale au sol (fougères, ronces), plus la vitesse de déplacement sera faible. Dessinez les clairières, les pâtures, les zones de végétations denses etc…
  • Placer les éléments. Il peuvent être de différents types : Les éléments apportés par l’homme (de couleur noire) seront les bornes, bancs, poteaux, statues, clôtures…. Il faudra aussi placer tous les éléments de terrain (de couleur marron, ce sont les buttes, fossés, talus, trous….). Enfin, l’autre couleur importante sera le vert et servira pour tous les éléments de végétation (arbres isolés, souches).

Chaque symbole, chaque couleur à un sens. Pour prendre connaissance des grandes familles de symboles et couleur, je vous invite à lire ce petit résumé: les symboles en course d’orientation.

Mais vous pouvez aussi très bien faire une carte avec vos propres codes et votre propre légende ! Dans l’étape 1, nous avons réalisé une carte de base. Il faut maintenant aller sur le terrain avec cette carte pour représenter les éléments, la végétation etc etc. Nous avons imprimé 3 fois la carte de base

Sur la première, nous avons vérifié les chemins. Sur une carte de parc comme celle ci, nous avons représenté 3 types de chemins. Les chemins carrossables, les sentiers et les traces (chemins peu visibles). Sur OCAD, les différents chemins sont les codes 504 à 509. Quelles différences entre un chemin, un sentier, un layon, une trace ou une sente ? C’est au cartographe de décider, c’est une question de largeur du chemin, de visibilité et de “pratiquabilité” pour le coureur (Il y a cependant des normes pour ces différents symboles. ex : chemin, code 506, grand chemin, très visible au sol). Toutes les normes p 27 du guide de cartographie sur la FFCO

Sur la deuxième, nous avons placé les couleurs. Sur une carte de course d’orientation très détaillée, cette étape ne se réalise pas de cette façon, il faut être beaucoup plus précis. Sur cette carte de découverte pour des enfants, c’est suffisant pour leur expliquer la signification des différentes couleurs..Nous avons donc représenté la végétation plus vulgairement. Le vert très foncé représentera les zones très denses et les haies (zones très dures à traverser). Dans le vert clair, il sera possible de courir. Dans le blanc, la forêt est très propre et la course très rapide. Enfin, le jaune représentera les zones où le soleil passe, c’est à dire les clairières ou le découvert.

Sur la troisième, nous avons placé les éléments apportés par l’homme, les éléments de terre, d’eau et de végétation.

Conseils :

  • Imprimez votre carte de base à une échelle deux fois plus petite pour faire les relevés. Cela sera plus lisible pour dessiner. (pour cette carte au 1/4000, je dessine sur du 1/2000)
  • Il est conseillé d’utiliser des calques, cela vous permettra de placer vos éléments par rapport à la végétation par exemple, et de ne pas rendre l’unique croquis illisible.
  • Pour une faire de la cartographie en parc ou en ville, prendre en photo les zones “complexes” peut vous permettre de dessiner la zone correctement à tête reposée chez vous.
  • Google map peut également vous faire gagner du temps sur les zones découvertes, ça peut également vous aider à placer les limites de végétation.
  • Pour la cartographie en ville, pensez à regarder si la zone est sur Google street view. Vous pourriez presque tout dessiner chez vous; pratique pour faire une carte de sprint orientation
  • Si vous avez des éléments à placer dans des zones sans repère, vous pouvez utiliser une règle de pas (mesurez sur 10 ou 20 mètres combien vous faites de doubles pas et convertissez en fonction de l’échelle de votre carte.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile !

Appréciation 5 / 5. Nombre de vote : 2

Jérémy Vaucher
Jérémy Vaucher
Entre courir et écrire, mon cœur balance. D'ailleurs c'est souvent quand je cours que je pense à ce que je vais écrire : en général ce sont des tutoriels pour les coureurs, des tests de matériel ou des astuces pour aider l'organisateur à mieux organiser son trail, raid multisports ou tout autre type d'événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *